Nintendo poursuit le créateur de l'émulateur Switch Yuzu et affirme que Zelda Tears of the Kingdom a été piraté plus d'un million de fois avant sa sortie

28/02/2024


Nintendo a poursuivi le créateur de YuzuÉmulateur de jeu Switch, dans une plainte partagée par Stephen Totilo, journaliste de Game File. La société japonaise a également indiqué qu'un de ses jeux vidéo phares avait été clairement blessé pour le programme que nous avons mentionné. La société affirme que Zelda : Tears of the Kingdom était piraté plus d'un million de fois une semaine avant le lancement du titre.

Dans le procès intenté par Nintendo (disponible via Scribd) à Tropic Haze on lit que le grand N exige le Arrêt de l'émulateur de commutation en plus de l'indemnisation des dommages causés. "Le défendeur et ses agents sont pleinement conscients de l'utilisation de Yuzu par d'autres pour contourner et faciliter le piratage à une échelle colossale", indique Nintendo.

L'entreprise explique ensuite pourquoi l'utilisation de cet émulateur lui est si préjudiciable : "Avec Yuzu en main, rien n'empêche un utilisateur d'obtenir et lire des copies illégales de pratiquement tous les jeux conçus pour la Nintendo Switch, le tout sans payer un centime à Nintendo ou à l'un des centaines d'autres développeurs et éditeurs de jeux qui créent et vendent des jeux pour la Nintendo Switch", peut-on lire (via VGC).

Ce que dit réellement la loi à propos d'IlloJuan et de l'émulation de The Legend of Zelda : Breath of the Wild

De plus, Nintendo affirme que Yuzu « esquive illégalement les mesures technologiques des jeux Nintendo Switch." Il affirme même que Tropic Haze et le reste des créateurs ont accédé aux jeux de la plateforme via un Commutateur piraté afin de faire des copies de ces titres, ce qui viole le droit d'auteur, comme indiqué Totilo.

Zelda Tears of the Kingdom a été piraté plus d'un million de fois

Nintendo poursuit le créateur de l'émulateur Switch Yuzu et affirme que Zelda Tears of the Kingdom a été piraté plus d'un million de fois avant sa sortie

Le jeu vidéo piraté plus d'un million de fois par semaine avant sa sortie a été Zelda : Les Larmes du Royaume. La preuve fournie par Nintendo est que le Patreon de Yuzu a "doublé" pendant cette courte période. "Des milliers de membres payants supplémentaires de Yuzu Patreon se sont inscrits pour télécharger la version à accès anticipé et lire des copies illégales". Du milieu Jeuxradar indiquent que Nintendo reproche également aux développeurs de l'émulateur d'autoriser le piratage.

Dans 3DGames | Pensez-vous avoir vu Mario et Luigi dans Zelda : Ocarina of Time ? Tu n'es pas fou, Miyamoto les a présentés parce qu'il en avait envie

Dans 3DGames | Il est temps de décider : Zelda Breath of the Wild VS Tears of the Kingdom, quel jeu est le meilleur ?



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *